Lucia Nhamo (Zimbabwe)

Musée National du Mali

LUCIA NHAMO
Portrait of a Decade : Zimbabwe 1999 – 2009 (2011)

Les vidéos de Lucia Nhamo se confrontent aux événements contemporains et interrogent la multiplicité de leurs mises en récits ou en images, la manière dont ils s’inscrivent dans la mémoire. L’artiste s’intéresse particulièrement à l’histoire récente de son pays natal, le Zimbabwe. Son travail bouscule délibérément les manifestations officielles du pouvoir économique et politique, le battage publicitaire autour des discours présidentiels, les élections truquées, et les parades militaires. Nhamo fait également la critique des monnaies nationales et des flux transnationaux de capitaux et de personnes, notamment en imaginant la compagnie aérienne Air Zimbabwe qui transporte les passagers vers « Nowhere » (nulle part), code de l’aéroport : NO-WR.

Les interrogations auxquelles Nhamo soumet l’histoire, le pouvoir et la mémoire, sont évidentes dans la vidéo Portrait of a Decade : Zimbabwe 1999 – 2009 puisque l’artiste prend précisément pour sujet de ce portrait les effets délétères sur la vie quotidienne d’une décennie de « problèmes » économiques. La vidéo commence, avec beaucoup d’ironie, par le président Robert Mugabe déclarant à la télévision d’état : « Nous ne sommes pas un pays pauvre. Notre histoire n’au- rait pas été aussi compliquée si nous avions été un pays pauvre. » Pendant les douze minutes suivantes, une narratrice, la mère de Nhamo , évoque le rationnement, la difficulté d’acheter à manger, la chute vertigineuse du dollar zimbabwéen. Tandis qu’elle parle, la caméra enregistre des corvées banales mais fastidieuses : remonter de l’eau d’un puits, faire la vaisselle. En parallèle, des images de seaux percés et de linge en train de sécher alternent avec des apparitions d’officiels du régime sur la télévision. Les bafouillements des officiels alors qu’ils votent, mal à l’aise, lors de ce qui sera plus tard reconnu comme des fraudes électorales, soulignent le faste de l’état qu’ils représentent, et la nature toxique de sa propagande.

Née en 1988 à Harare, Zimbabwe –
Vit à Harare

Institut Français
Ministère de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme du Mali
© RENCONTRES DE BAMAKO