Randa Maroufi (Maroc)

Musée National du Mali

RANDA MAROUFI
La Grande Safae (2014)
Entre fiction et archive familiale, le spectateur suit l’unique personnage, Safae, transexuel, dont le parcours nous est conté par les voix d’un groupe de femmes de la famille qui l’emploie. La fiction tisse savamment les rapports complexes de la place de la femme dans la société marocaine : leurs corporalités, leurs hiérarchies internes et matriarcales au sein de la maison, la place cruciale du foyer.
L’utilisation de l’uniforme lie l’ensemble de la vidéo et marque l’identité sexuelle du personnage, symbolisant par excellence les problématiques du genre et du transgénérisme. Il est un marqueur social ambigu qui permet à la fois à Safae de s’épanouir dans l’univers feutré et intime de la maison, mais qui également la marginalise et la contraint dans l’espace public.
C’est en effet par le passage d’un uniforme féminin à un uniforme masculin, que le personnage accède à l’espace public. La rue exige donc le positionnement sexuel, à l’instar de la scène du hammam où la fiction traduit le dilemme cruel de Safae, femme déguisée en homme qui doit attendre la session des hommes au bain public. Le foyer est, quant à lui, la sphère intime qui devient le théâtre de mises en scène de danse, de chants, de prières, d’activités quotidiennes telles que le lavage du linge ou le rangement du salon, dans lequel le personnage semble s’épanouir et prendre position dans son rôle de femme. L’uniforme par son utilisation devient ainsi une cartographie subtilement dessinée des rapports au corps et a l’identité féminine dans la société.

Née en 1987 à Casablanca, Maroc –
Vit entre Tanger et Lille

Institut Français
Ministère de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme du Mali
© RENCONTRES DE BAMAKO