Steeve Bauras (France)

Musée National du Mali

STEEVE BAURAS

En 2013, Steeve Bauras était en résidence d’artiste à l’Institut français à Dakar. Le 3K Project, issu de cette résidence, est une installation multimédia comprenant une projection vidéo et des photographies de performance de skateboard. L’artiste base son projet sur un extrait du film d’action américain de Samuel Fuller datant de 1963, Shock Corridor. Bauras a stratégiquement choisi un extrait dans lequel le personnage schizophrène du film, Trent, interprété par l’acteur Hari Rhodes, est un des premiers étudiants noirs à intégrer une université du sud des États-Unis. Pourtant, paradoxalement, Trent croit qu’il est le fondateur du Ku Klux Klan, l’organisation suprématiste blanche américaine. Nous voyons ainsi Trent, malade mental, dénigrer les droits civils en scandant, « Brûlez le bus de la liberté ! »

En se concentrant sur de jeunes hommes noirs par- courant les rues de Dakar en skateboard, la série photo de l’installation prolonge l’enquête de l’artiste en expérience cognitive par la forme et par le sujet. Grâce à une interaction multimédia kaléidoscopique, semblable à celle que l’on retrouve en cliquant sur un View Master, l’artiste déclenche des changements dans la vision qu’a le spectateur de la représentation subjective de l’homme noir et du racisme intra-communautaire.

Le spectateur fait des va-et-vient au sein d’une structure filmique non linéaire. Un skater dans les rues de Dakar. Le discours de Trent. La coulure de l’encre noire sur un mur blanc. En rendant abstraites les images du film noir et blanc de Fuller, on ne peut pas facilement identifier la couleur de peau de Trent. Ce machin insolite réoriente à la fois notre perception visuelle et psychologique d’une expérience à caractère racial.

Né en 1982 à Fort-de-France, Martinique –
Vit à Paris

Institut Français
Ministère de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme du Mali
© RENCONTRES DE BAMAKO