Héla Amar - Tunisie

Musée National du Mali

Tarz  : Tisser le temps (2015)

En arabe, Tarz signifie broderie. C’est le titre que Héla Ammar donne à son installation photographique. Les vingt-cinq images noir et blanc qui la composent sont un assemblage d’éléments d’archive et de photographies qu’elle a prises à Tunis ces quatre dernières années.

L’artiste qui porte un intérêt particulier aux questions politiques, telles que la condition féminine, vieillit artificiellement les photographies les plus récentes en alignant leur teinte sur celles des documents relevant des archives. De sorte que les unes et les autres se confondent.

Chaque image témoigne d’un épisode marquant de l’histoire de la Tunisie mais prises isolément elles n’ont pas nécessairement de lien. Cependant, qu’elles datent des années 1930 ou du temps pré- sent, ces photographies témoignent de moments constitutifs de la nation tunisienne. Ainsi, retrouve- t-on, pêle-mêle, des éléments qui rendent compte des mouvements pour la liberté de la femme, des changements politiques, ou encore des travaux de modernisation du pays. Une broderie en fil de soie rouge, couleur du drapeau national tunisien, ponctue l’ensemble des documents et les relie visuelle- ment entre eux comme pour dire la construction d’une mémoire nationale avec ses choix et ses omissions. Par ce geste de couture, Héla Ammar s’évertue à tisser le temps, créer des points de jonction entre les événements.

L’œuvre aborde la question de la transmission d’une histoire en marche que la plasticienne présente comme fragmentée, lacunaire et parcellaire servie au gré des régimes qui se sont succédés. La démarche d’Héla Ammar se veut une tentative de reconstruction « d’une mémoire collective éclatée ».

Née en 1969 à Tunis, Tunisie – Vit à Tunis

Institut Français
Ministère de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme du Mali
© RENCONTRES DE BAMAKO