Sihem Salhi - Algérie

Musée National du Mali

SIHEM SALHI
Le temps de mes prières (2015)

Photographe reconnue et conteuse professionnelle, les récits de Sihem Salhi s’inspirent souvent des histoires de sa grand-mère et de sa ville natale, Constantine en Algérie. Alors que, face à un auditoire, Salhi la conteuse s’exprime dans une gestuelle dynamique et expressive, Le temps de mes prières dévoile l’artiste dans la solitude apaisée de ses prières. Pour Salhi, ce temps de prière est un moment où elle se tourne vers la lumière divine, capable alors d’oublier la douleur dont elle souffre, due à la maladie neurologique de Charcot-Marie-Tooth. À genoux sur un tapis de prière rouge et encadrée d’une lumière immatérielle filtrée à travers le vaporeux rideau de la fenêtre, Salhi prie. Son appareil capte à la fois les gestes flous de ses mouvements et ses moments de calme, lorsque tour à tour elle s’assoit, les mains posées sereinement sur ses genoux ou tenant son chapelet, se penche en avant pour embrasser le sol de son front, ou tourne les pages du Coran ouvert devant elle. Picturales avec couleurs saturées, jeux de lumière et de texture, et une minutieuse mise en scène, les nombreuses photographies qui composent Le temps de mes prières sont également cinématographiques dans la représentation en série du mouvement, un instant unique de prière, déroulé au fil du temps. Par cette œuvre, Salhi propose une émouvante méditation sur les rituels quotidiens de foi, à la fois simples et profonds, répétitifs et uniques.

Née à Constantine en Algérie –
Vit à Constantine

Institut Français
Ministère de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme du Mali
© RENCONTRES DE BAMAKO