Youssef Lahrichi - Maroc

Musée National du Mali

YOUSSEF LAHRICHI
Rêveries urbaines (2014)

Dans la série Rêveries urbaines (2014), Youssef Lahrichi présente une série d’images montrant l’artiste dans une mise en scène théâtrale dont Casablanca est le décor. La fiction qui s’opère ici est une mise en abyme de la propre situation de l’artiste dans la ville. Youssef Lahrichi est à la fois un touriste, étranger aux us de Casablanca, mais il est également dans certaines photographies celui qui explicite et révèle au regardeur le contexte et le sens de l’image. En outre, il s’agit également de la position de l’artiste face à la société qui vient révéler une temporalité à laquelle il est impossible d’assister et de prendre partie, celui de la ville au moment du ftour, de la rupture du jeûne quotidien lors du Ramadan. Il s’agit d’un moment intime par excellence où les jeûneurs sont invités à rejoindre leur famille pour partager le premier repas. Par une transgression subtile d’une sphère intime, celle de la famille, à une sphère publique, la ville révélée, l’artiste montre Casablanca sous un œil, littéralement, nouveau.

L’espace architectural de Casablanca est en tension avec le personnage qui semble parfois être absorbé par celui-ci. Les lumières des enseignes lumineuses ainsi que l’apparent vide des rues donnent une dimension surréelle, créant une véritable scène qui rend possible la fiction. La ville devient à la fois un monde imaginaire où tout est possible, et un espace punitif où l’individualité est exacerbée, faisant de cette série une métaphore à la fois onirique et profondément engagée.

Né en 1985 à Fes, Maroc –
Vit à Casablanca

Institut Français
Ministère de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme du Mali
© RENCONTRES DE BAMAKO